Au pas de tir des Compagnons

C’est la joie des enfants,
la fierté des parents. 

La patience au pas de tir
pour enfin nous sourire.
Et tirer quelques flèches
que personne n’empêche.

Sur nos anciens blasons
réussir un carton
y planter quelques bois
et en louper parfois

N’avoir peur d’essayer
deux trois flèches à tirer
ceci par tous les temps
et qu’importent les ans.

  C’est la fête dans la ville
on y vient en famille
Il y a du monde qui attend
qui écoute et apprend.

Quand tu passes, toi l’élu,
regardes bien nos écus
qui se percent toutes les heures
dans des cris de bonheur.

Finalement les aînées
essayent même de tirer ! 
C’est la joie des parents,
la fierté des enfants.

Geoffroy de Rocquencourt
An de grâce 2006

Mes chers amis, bons Compagnons
J'aime vous savoir en réunion 
C'est animé, vociférant 
Pour bien préparer vos vingt ans.

 

Une idée forte et c'est parti
Tous à chercher des lieux [ ... ]

Lire la suite

Les hommes venus du nord nous ont voulu un jour,
Ils ont donné un nom de région pour toujours
A cette terre attachante, mer et bocages autour
Le soleil et la pluie font de ce vert : amour.

Peu de fontaines [ ... ]

Lire la suite

Sur les douves d’un château, le long d’une abbaye,

Au milieu d’un gros bourg, au cœur d’un lieu de vie.

Regroupant ses savoirs s’installe notre village,

Offrant de belles pages venues du [ ... ]

Lire la suite

Du chemin de Saint Jacques je marche avec ma foi
Vers des routes inconnues du Puy à Compostelle
J’en observe les lieux, j’en respecte ses lois
Mes pensées guident mes pas, le courage donne des ailes. [ ... ]

Lire la suite

L’an mil à peine passé, seigneur je t’ai prié
J’ai loué Saint Jacques là-bas à Compostelle
Ma coquille et ma foi m’ont aidé à marcher
Qu’il fut dur le chemin de Galice en Guyenne.
La nuit [ ... ]

Lire la suite

C’est la joie des enfants,
la fierté des parents. 

La patience au pas de tir
pour enfin nous sourire.
Et tirer quelques flèches
que personne n’empêche.

Sur nos anciens blasons
réussir un carton
y [ ... ]

Lire la suite

(refrain) La dague de capitaine

A de biens beaux atours

Et aux filles sans-gêne

Les inspire à l’amour.

 

1. Des jupons très légers

Et des sourires malins

Sont là pour te piéger

Aux [ ... ]

Lire la suite

Je fus art depuis lors je devins discipline,

Maintenant c’est un sport qu’il faut que l’on devine.

Dix mille ans dans les grottes aux parois je m’affiche.

Pharaon souviens-toi, [ ... ]

Lire la suite

Compagnons de Roland