Les Compagnons de Roland

Venus de toutes provinces du grand royaume de France
Ils arrivent devant vous, ils sont là quelle chance !
Qu’importe qu’ils soient bien nés, si loin de nos villages,
Honneur de nos contrées de votre « dit » Moyen Äge
Sur cette place tous en armes les voici ci-devant.
Protégez notre village « Compagnons de Roland » !

 

Certains sont chevaliers :
Nos capitaines de guerre.
D’autres sont franc-archers
Privilèges de naguère.
---------- 
Comme toute bonne compagnie
Ils louent leurs bons services
A notre bourgeoisie
Afin qu’aucuns sévices
N’échouent par ici.
----------
Aimés de nos échevins,
Loués de notre seigneurie
Offrons-leurs du bon vin
Et bonne ripaille aussi.
----------
Vous avez tant prié
A user vos genoux
Point de fers à croiser
Sont venus parmi vous.
----------
C’est pourquoi ils s’avancent
Ces femmes et hommes d’honneur
Pour la fête qu’elle chance
Dieu protège votre bonheur.
----------
Ils savent tirer d’un trait
Sans que leur bras ne bouge
Ces flèches qui vous effraient
En rendant l’herbe rouge.
----------
Ils défient une armée
Avec un bois tendu
Et des flèches en visée
Qu’ils envoient en battue.
----------
Ils ont tous un métier
Et s’ils n’ont point de terres
Ils savent vous protéger
Par cet art de la guerre.
----------

Affranchis par nos rois
Ils défendent nos enfants
La puissance de leurs bois
Nous protège des tyrans.
----------
Ils fabriquent leurs carquois,
Facteurs d’arc, et leurs flèches.
Ils ont cœur et la foi
Et l’honneur c’est leur prêche.
----------
Ainsi nobles et manants,
Approchez, venez voir
« Compagnons de Roland »
Traversant votre histoire.
----------


Geoffroy de Rocquencourt
An de grâce 2002 en hiver.

Si tu veux tirer, touche la cible !
Si à viser es malhabile
Tu mettras en plein dans la nef.

Les archers ne le prennent mal 
Je fais venir tirer des fous
En champ clos dressé sur la grève
Qui n’y [ ... ]

Lire la suite

Je fus art depuis lors je devins discipline,

Maintenant c’est un sport qu’il faut que l’on devine.

Dix mille ans dans les grottes aux parois je m’affiche.

Pharaon souviens-toi, [ ... ]

Lire la suite

C’est la joie des enfants,
la fierté des parents. 

La patience au pas de tir
pour enfin nous sourire.
Et tirer quelques flèches
que personne n’empêche.

Sur nos anciens blasons
réussir un carton
y [ ... ]

Lire la suite

Du chemin de Saint Jacques je marche avec ma foi
Vers des routes inconnues du Puy à Compostelle
J’en observe les lieux, j’en respecte ses lois
Mes pensées guident mes pas, le courage donne des ailes. [ ... ]

Lire la suite

En début d’année que voyla

Me dois-je de ne poin trop tarder,

A barguigner mettre ola

Pour nos vœux ainsi vous confier

 

 Attachons nous adhonc céans

à quelques mots plus convenants

Acceptez [ ... ]

Lire la suite

Le vieux château offre ses dépendances

Pour les feux et les bruits de la fête

Sans jamais y prendre quelque offense

Ni envie que tout cela s’arrête.

 

Et puis l’on chante sur la musique

Pour [ ... ]

Lire la suite

Venus de toutes provinces du grand royaume de France
Ils arrivent devant vous, ils sont là quelle chance !
Qu’importe qu’ils soient bien nés, si loin de nos villages,
Honneur de nos contrées de [ ... ]

Lire la suite

L’an mil à peine passé, seigneur je t’ai prié
J’ai loué Saint Jacques là-bas à Compostelle
Ma coquille et ma foi m’ont aidé à marcher
Qu’il fut dur le chemin de Galice en Guyenne.
La nuit [ ... ]

Lire la suite

Mes chers amis, bons Compagnons
J'aime vous savoir en réunion 
C'est animé, vociférant 
Pour bien préparer vos vingt ans.

 

Une idée forte et c'est parti
Tous à chercher des lieux [ ... ]

Lire la suite

Compagnons de Roland