La marche du pèlerin

Du chemin de Saint Jacques je marche avec ma foi
Vers des routes inconnues du Puy à Compostelle
J’en observe les lieux, j’en respecte ses lois
Mes pensées guident mes pas, le courage donne des ailes.

Plus les collines défilent, plus les pieds s’engourdissent
Et mon sac s’alourdit sur ma canne en musique
Plus mes pas se font lourds plus mes yeux s’enhardissent
Découvrant ces pays en merveille c’est magique.

Toutes ces couleurs de pierre qui brillent au grand soleil
Ces pensées aux calvaires où j’offre mes protections
Ces images incrustées quand je tombe de sommeil
Qui illustrent mes nuits quand je pose mon bâton.

Les pigeonniers s’ennuient, les vieilles bastides aussi
Et les lieues se méritent et les cols se dessinent
Mes douleurs sont parties ou bien je les oublie
C’est désormais l’Espagne où ma marche lancine.

Mes chausses sont usées et mon pain partagé
Compagnon de fortune tu connais mon espoir
Quand le jour finira la cape sera rangée
Méritant la coquille que j’aurais dès ce soir.

Alors oui le chemin où je fus pèlerin
M’a donné toutes ces heures de la simplicité
En ouvrant grand mon cœur pour aimer mon prochain
Aux chemins de Saint Jacques on y trouve la bonté.

Geoffroy de Rocquencourt

Du chemin de Saint Jacques je marche avec ma foi
Vers des routes inconnues du Puy à Compostelle
J’en observe les lieux, j’en respecte ses lois
Mes pensées guident mes pas, le courage donne des ailes. [ ... ]

Lire la suite

Venus de toutes provinces du grand royaume de France
Ils arrivent devant vous, ils sont là quelle chance !
Qu’importe qu’ils soient bien nés, si loin de nos villages,
Honneur de nos contrées de [ ... ]

Lire la suite

Sur les douves d’un château, le long d’une abbaye,

Au milieu d’un gros bourg, au cœur d’un lieu de vie.

Regroupant ses savoirs s’installe notre village,

Offrant de belles pages venues du [ ... ]

Lire la suite

Si tu veux tirer, touche la cible !
Si à viser es malhabile
Tu mettras en plein dans la nef.

Les archers ne le prennent mal 
Je fais venir tirer des fous
En champ clos dressé sur la grève
Qui n’y [ ... ]

Lire la suite

En début d’année que voyla

Me dois-je de ne poin trop tarder,

A barguigner mettre ola

Pour nos vœux ainsi vous confier

 

 Attachons nous adhonc céans

à quelques mots plus convenants

Acceptez [ ... ]

Lire la suite

Je fus art depuis lors je devins discipline,

Maintenant c’est un sport qu’il faut que l’on devine.

Dix mille ans dans les grottes aux parois je m’affiche.

Pharaon souviens-toi, [ ... ]

Lire la suite

C’est la joie des enfants,
la fierté des parents. 

La patience au pas de tir
pour enfin nous sourire.
Et tirer quelques flèches
que personne n’empêche.

Sur nos anciens blasons
réussir un carton
y [ ... ]

Lire la suite

Le vieux château offre ses dépendances

Pour les feux et les bruits de la fête

Sans jamais y prendre quelque offense

Ni envie que tout cela s’arrête.

 

Et puis l’on chante sur la musique

Pour [ ... ]

Lire la suite

Les hommes venus du nord nous ont voulu un jour,
Ils ont donné un nom de région pour toujours
A cette terre attachante, mer et bocages autour
Le soleil et la pluie font de ce vert : amour.

Peu de fontaines [ ... ]

Lire la suite

Compagnons de Roland